La Méthode

La Méthode Margaret Morris

Danse, gymnastique et expression corporelle sont réunies dans la Méthode Margaret Morris, aujourd’hui enseignée à travers le monde. Elle propose une série d’exercices permettant de développer musculature, souplesse et coordination des gestes. La musique rythme les mouvements, auxquels vient s’ajouter, parfois, l’improvisation.
“Pourquoi ne pas créer une technique de mouvement destinée à ceux qui ne désirent pas devenir danseurs de ballet classique, à partir de laquelle il serait possible de développer un style de danse plus créatif et des ballets vivants?”
Cette question, Margaret Morris (danseuse, chorégraphe et physiothérapeute 1891-1980) l’a posée à son maître de danse classique lorsqu’elle avait 12 ans. Elle est à l’origine de la naissance d’une méthode révolutionnaire, une méthode de bien-être conçue pour tous.

Réunit danse gymnastique et expression corporelle favorisant santé et bien-être.
S’adresse à tous : adultes de tout âge, adolescents et enfants.
Propose des exercices en musique qui développent souplesse, coordination et musculature.
Offre de nombreux cours donnés par des enseignants diplômés.
Fait vivre l’énergie qui est en vous !

Respiration
Depuis longtemps reconnue en Orient comme discipline de contrôle, la respiration occupe une place privilégiée dans la méthode. Réapprendre à respirer permet de prendre conscience de son corps et de l’accompagner dans l’effort.
Mobilité
Solliciter délicatement la colonne vertébrale dans tous ses axes permet de la fortifier en souplesse. Mobilité et maintien tendent ainsi à prévenir les problèmes dorsaux.
Opposition
Pierre angulaire de la méthode, l’opposition des bras et des jambes trouve son origine dans les mouvements des athlètes de la Grèce antique. Ces exercices utilisent tous les muscles et offrent un parfait contrôle du corps et de l’équilibre.
Créativité
Lorsque le corps est sain et libéré, lorsque l’énergie est retrouvée, c’est tout naturellement que se développent les capacités créatrices, telles l’improvisation et la liberté du mouvement.

Les commentaires sont fermés